Fondation de droit suisse reconnue d'utilité publique


Nasser, 65 ans, nous raconte son premier ramadan en tant que retraité

Début novembre, retraite : ils ont voté à l’unanimité chez moi (on est dans une démocratie), que j’étais expédié dans la cuisine. Du coup je fais que ça.

Hamdulillah avec le confinement et tout j’ai fait un programme. Je fais la grasse matinée puis je commence à faire à manger, je sors au parc faire mon sport, je reviens je termine le repas, puis lecture et apprentissage du coran. La cuisine ça prend beaucoup de temps, beaucoup de travail hamdulillah mais c’est quelque chose que j’aime, c’est un passe-temps fantastique.

Avec le ramadan il y a plus de pratique, de lecture de Coran. C’est le mois sacré où il y a le plus de hassanates, on essaye de gratter, on fait le tarawih. Je fais + maintenant que je suis retraité. Par exemple maintenant j’ai le temps d’apprendre. Le travail ne me manque pas (rires). Tu réalises surtout le soir quand tu sais que le lendemain tu travailles pas. C’est une des raisons pourquoi je me suis mis dans la cuisine c’est pour donner un coup de main à ma femme comme elle travaille. Travailler et cuisiner c’est insupportable c’est beaucoup de travail, c’est énorme. On ne se rend pas compte jusqu’à ce qu’on soit dedans.

Un conseil pour les actifs ? Prenez votre retraite tout de suite (rires). Il faut profiter, ce mois est court c’est un mois par année, ça passe vite, c’est le mois des hassanates. C’est clair on aimerait continuer à être toujours aussi généreux même après ramadan mais c’est pas pareil, Ramadan est exceptionnel. Les anges descendent, j’essaye toujours de les imaginer la veille de ramadan comment ils descendent, et à la fin comment ils remballent leurs affaires et partent. À la fin de ramadan ça devient triste. À ceux qui travaillent profitez de faire le maximum de lecture du coran, apprendre déjà un verset par jour, et surtout être généreux, c’est le but de ramadan.

DIAC- De l'Individuel Au Collectif

contact@diac-reseau.ch

Tel: 076/570.97.38

DIAC sur les réseaux