Fondation de droit suisse reconnue d'utilité publique

Que peux-tu partager avec nous de ton expérience en tant que noir musulman en Suisse ?

 

Depuis tout petit, j’ai pu faire l’expérience de discriminations et de réactions de personnes qui de par ma couleur de peau, je dirais une appréhension, peut exister.

 

Cela s’explique lors d’un contrôle au faciès, lors d’un voyage que ce soit par exemple dans un aéroport, lors d’un passage à la douane ou encore lorsque je me rends dans un magasin et qu’on prête une attention plus marquée sur moi. Au début je prenais cela comme un hasard mais avec le temps en grandissant cela devenait plus conséquent et je me suis donc posé la question de savoir si cela venait de ma couleur de peau. Au fil du temps cette interrogation s’est confirmée.

 

Pour reprendre mon expérience lors de contrôle au faciès, cela arrive quand je décide de partir en vacances par exemple. Arrivé au contrôle douanier, il m’arrive souvent que les douaniers prennent plus de temps que les autres a contrôler mes documents de voyage, ou encore en m’arrêtant dans la rue pour un contrôle de routine alors même que les personnes m’entourant n’ont pas été contrôlées.

 

Après, plus généralement, on me demande souvent d’où je viens, quel est mon pays, etc. Quand je réponds que je suis originaire d’un pays africain, on me pose des questions sur le déroulement de la vie là-bas et souvent des préjugés s’ensuivent.

 

Le fait par exemple de répondre que je suis originaire d’Afrique suscite chez certains des réactions telle que je suis habitué aux températures élevées, que j’ai dû vivre des situations difficiles, etc,… Ces réactions alors même que j’ai toujours vécu en Suisse et y ai fait toute mes études et que je suis allé dans mon pays d’origine pour des vacances au plus 5 fois dans ma vie.

 

 

Qu’est ce que tu peux partager avec nous de ton expérience en tant que noir-e dans les communautés musulmanes ?

 

Il est vrai qu’on ne peut pas nier que le racisme dans la communauté musulmane existe lorsqu’il en est de mariage mixte par exemple

 

Mais pour ma part mon expérience personnelle dans la communauté musulmane en Suisse est je dirais positive. Que ce soit avec des amis musulmans dans des lieux religieux ou lors d’évènements. Venant de pays différents et partageant des cultures souvent diverses je n’ai pas vraiment ressenti de discrimination ou du racisme relative aux différences de cultures, de peau,… La relation est je dirais fondée sur le respect d’autrui en acceptant les différences car on partage avant tout une religion similaire.

 

 

 

Comment vis-tu le mouvement Black Lives Matter ?

 

 

Je trouve que la cause est digne et que c’est une bonne chose de se faire entendre et de dénoncer toute forme d’injustice, qu’elle soit policière, dans un cadre scolaire dans le monde du travail ou autres. Cela crée avant tout un mouvement mais surtout une union plus marquée que ce soit de personnes de couleur noir mais pas seulement.

 

On a pu observer que les manifestions qui ont eu lieu ont réuni des personnes de tous horizons (des noirs, des blancs, des asiatiques, des jeunes, des personnes âgées,…). C’est cela qui est beau car on se dit que c’est pas uniquement les personnes oppressées (dans ce cas les noirs) qui manifestent contre les discriminations noirs mais au contraire tout le monde manifestent contre cette discrimination, cette injustice.

 

Ce mouvement pousse les gens à prendre conscience des injustices qui existent dans la société aux Etats-Unis mais surtout il pourrait pousser les autres gouvernements à se remettre en question quant à la question du racisme dans leurs propre pays qui prônent l’égalité et le principe de laïcité.

 

DIAC- De l'Individuel Au Collectif

contact@diac-reseau.ch

Tel: 076/570.97.38

DIAC sur les réseaux